Le courage

En ce début d’année, nous allons aborder un sujet qui parfois nous dépasse.

 

C’est le courage.

 

On croit souvent savoir ce que c’est, alors qu’en fait, bien souvent, on se plante bigrement. C’est propre à tout le monde 😊

 

Ici, nous allons voir de plus près :

  • Ce qu’est le courage
  • Ainsi que le dévouement
  • Puis pour finir, la peur

 

Car ce sont des choses différentes et pourtant alliées. Mais il faut apprendre à les doser pour être au mieux.

courage-force-amitic-réseau-définition

Le courage, c’est quoi ?

 

Pour commencer, je vais rappeler la définition de base du courage, grâce à notre outil merveilleux qu’est Wikipédia.

 

Le courage, dérivé de cœur, vient de l’ancien français « corage », du latin « cor (cœur) » et du suffixe « age ». Il est une vertu qui permet d’entreprendre des choses difficiles en surmontant la peur, et en affrontant :

  • Danger
  • Souffrance
  • Fatigue

Le courage est considéré comme l’une des vertus principales, indispensable au « héros ». Bien souvent son contraire est la lâcheté.

 

Mais attention.

Être courageux ne signifie pas agir sans réfléchir et foncer tête baissée.

 

« Jean Jaurès disait, dans un discours à la jeunesse à Albi en 1903 : « Le courage, ce n’est pas de laisser aux mains de la force la solution des conflits que la raison peut résoudre, car le courage pour vous tous, courage de toutes les heures, c’est de supporter sans fléchir les épreuves de tout ordre, que ce soit physiques ou morales, que prodigue la vie. »

Le courage c’est de ne pas livrer sa volonté au hasard dans les lassitudes inévitables, l’habitude du travail et de l’action.

 

On se dit souvent que si nous sommes face à un danger, nous allons de suite foncer, par volonté automatisée, par dévouement, ou pour se prouver à soi-même comme aux autres qu’on est courageux.

 

Mais se mettre en danger, ce n’est pas être courageux.

Le dévouement est bien souvent inné, mais peut être dangereux parfois.

Pour ce qui est de la volonté, elle peut être aussi puissante si elle est bien maitrisée.

courage-dévouement-puissance-amitic

Le dévouement

 

C’est le fait de se consacrer entièrement à quelqu’un, à un groupe, à une cause. C’est être totalement à la disposition de la personne que l’on sert.

Alors bien sûr qu’on se consacre corps et âme pour des personnes ou des causes, comme par exemple être parent.

 

Tu le sais, on ne nait pas parent, on le devient.

Il faut une sacrée dose de courage et de volonté pour devenir un Papa ou une Maman à part entière. C’est notre amour et notre dévouement qui nous permet d’être aussi alerte, protecteur et tout à l’écoute de son enfant.

 

En revanche, si on ne se base que sur ce point-là, on ne lui rendra pas service. Il ne saura jamais se défendre face à des « attaques » extérieures, seul. Ce serait l’empêcher de grandir vraiment.

 

Il est donc important de doser ce dévouement et de le maintenir tout en maintenant des valeurs comme le respect, qui vont, sur cet exemple, lui permettre d’affronter l’isolement, et lui redonner confiance.

courage-peur-force-lien-amitic

La peur

 

Alors elle, elle est la pire des sensations ! Elle nous paralyse et nous freine.

Quoi qu’on fasse, elle nous bloque dans une prison que nous nous créons.

 

Je vais vous raconter une histoire.

 

C’est l’histoire d’une jeune adolescente de 12 ans. Elle était épanouie, elle était entourée.

Une famille aimante, un toit protecteur.

Bosseuse et amusée, elle passait son temps à se balader dans les bois, à observer la nature et tout ce qui pouvait l’entourer, et vaquait à ses passions.

 

Petit à petit, la flamme qui brillait dans ses yeux s’éteignit.

Elle est devenue l’ombre d’elle-même. Elle avait peur.

 

Harcelée au collège, harcelée dans la rue, elle avait honte d’avoir la peur au ventre sans cesse. Elle n’a jamais voulu en parler, ni même à ses propres parents, qui pourtant étaient on ne peut plus ouverts et compréhensifs.

Au lieu de ça, elle a décidé de se débrouiller toute seule, et d’être courageuse.

Elle a décidé de tout garder et simplement d’y faire face, comme tout le monde. Peut-être un jour serait-elle acceptée ?

 

Malheureusement, la peur l’a totalement emprisonnée. Elle s’est retrouvée de plus en plus éloignée, de plus en plus blessée.

  • Quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle prouve, elle se voyait tomber, toujours de plus haut.
  • Y avait-il une limite dans cette descente aux enfers ?

 

A priori non.

Toujours têtue et pleine de conviction et de volonté, elle s’est battue contre elle-même pour que son courage soit enfin efficace.

Elle avait tous les jours les angoisses et les peurs qui la dévorait.

 

Pourtant… Elle avait toujours entendu dire qu’être courageux c’était de ne pas avoir peur, et de se battre ! Mais pourquoi dont n’y arrivait-elle pas ?

Après tout, elle était peut-être trop bête, trop faible.

 

Quelques années plus tard, elle était épuisée et perdue. Elle ne savait plus quoi faire ni comment faire. Elle ne se sentait même plus vivre et avait peur de sortir de sa chambre.

Pour se sentir vivante, et pour se punir d’être aussi faible et aussi inutile à tout le monde, elle a décidé de se mutiler.

Seules ces coupures lui donnaient une petite bouffée d’oxygène, alors qu’en même temps que la lame tranchait, les larmes coulaient. On pouvait même entendre des hurlements « Pitié aidez-moi… ! »

Même les tentatives de suicide n’arrivaient jamais à terme, il y avait toujours quelqu’un qui la sauvait, mais qui ne savait rien au final.

 

Rien n’y faisait. La seule chose qui ne lui faisait pas peur était le noir, le sombre, et la solitude.

Elle a donc décidé de se réfugier dans son univers et s’est promis de ne plus jamais faire apparaitre ces cicatrices, ces douleurs, et surtout ces peurs qui l’ont tant bloqué.

 

Puis un jour, elle a rencontré une personne.

Imaginez sa surprise quand elle a vu qu’il ne se moquait pas, qu’il la respectait, et qui l’écoutait !

 

Elle a mis des années à comprendre et à accepter de sortir de son mutisme et de Vivre.

 

Il lui aura fallu des années pour avoir la force de comprendre que le courage, ce n’était pas de faire seule les choses pour prouver quelque chose, mais qu’en se battant au quotidien et en faisant confiance en soi, en quelqu’un et en la vie, on pouvait arriver à des moments que jusque là seul l’imaginaire le permettait.

 

La vérité

 

 

Cette personne, c’est moi.

Mon combat contre la peur, l’isolement, la timidité et la honte sont en partie derrière moi, grâce au soutien d’une personne fusionnelle 😊

 

 

Il m’a appris ce qu’était le courage, et m’a fait confiance.

 

Et bien le courage c’est tout ça. Et croyez-moi, ce n’est pas devenir un héros qui fait qu’on devient courageux. C’est de vivre et de faire face à ce qu’on est, avec ce qu’on est au fond de soi, et notre évolution personnelle.

 

 

Regardez maintenant cette courte vidéo sur le courage juste au-dessus. 

Elle explique en moins de 5 minutes ce que c’est, elle apaise, elle repose, et elle nous fait comprendre bien plus de choses que dans ce petit article.

 

 

Croyez en vous, faites-vous confiance, et vous verrez que le courage, vous l’avez toutes et tous.

Choose your Reaction!
Laisser un Commentaire

Ton adresse email n'est pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.