La confiance

Aujourd’hui nous allons aborder un nouveau sujet, tout aussi important que les précédents, et qui sont bien entendu reliés entre eux.

Le thème du jour est la confiance.

Beau terme que celui-ci, aussi précieux que rare.

Vous le savez, je n’écris jamais sans source accessible ni sans recherches approfondies. Ce sujet n’échappe pas à la règle et j’ai donc choisi pour débuter cet article de rappeler ce qu’est la confiance, par le biais, entre autres, de Wikipédia.

La confiance, c’est quoi ?

 

C’est très simple. Il s’agit d’un état psychologique qui se caractérise par l’intention d’accepter la vulnérabilité sur la base de croyances optimistes sur les intensions ou le comportement d’autrui.

La confiance renvoie l’idée que l’on peut se fier à quelqu’un ou à quelque chose.

Du latin « confidere » (cum = avec, et fidere = fier), la confiance signifie qu’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui et en s’abandonnant ainsi à sa bienveillance et à sa bonne foi.

Cette origine latine souligne les liens étroits qui existent entre :

  • Confiance
  • Espoir
  • Foi
  • Crédit
  • Confidence
  • Croyance

Nous allons parler de 2 points seulement, mais qui aident à améliorer le respect, l’amitié et l’isolement. 😊

  • Avoir confiance en soi
  • Faire confiance à quelqu’un

La confiance en soi

 

C’est quoi la confiance en soi ?

C’est basé sur 3 points principaux qui sont : 

  • Avant tout se connaître soi-même.
  • Croire en son potentiel et en ses capacités.
  • Accepter ses faiblesses pour les développer.

Etre capable de s’autoévaluer est quelque chose qui prend du temps. On utilise pour ça des objectivités, des observations, des remises en questions.

Lorsque nous manquons de confiance en soi nous faisons face à de multiples challenges qui, bien souvent, épuise toute notre énergie.

Le manque de confiance en soi

Il s’exprime souvent par le biais de multiples sentiments comme :

  • La timidité
  • Le manque d’assurance
  • La sensation d’être inutile
  • Le dégoût de soi parfois
  • L’incapacité à croire en ses propres valeurs

Nous sommes dans une phase qu’on a tous plus ou moins connu, dont il est délicat de sortir seul. Cependant on le peut quand même !

 

Les conséquences du manque de confiance en soi

 

Je vais prendre un exemple concret, pour la première fois, me concernant, pour mieux expliquer.

Petite demoiselle sans grande valeur particulière, sans activité ni connaissance réelle.

Plongée dans les méandres des blessures internes, je me bats depuis mes 12 ans contre le néant que j’habite.

Souvent rabaissée, humiliée, blessée, isolée, j’ai perdu toute confiance en moi.

Les conséquences sont simples : Je me suis retrouvée isolée de tout. J’ai tout perdu. Ma vie sociale, professionnelle, et l’amour. Et le pire au final, je me suis perdue moi-même. Mais ce dernier point je ne l’ai vu que trop tard.

 

Lorsque nous sommes dévastés par ces angoisses qui nous torturent au quotidien, rien ne peut nous relier avec soi, si ce n’est soi-même.

 

Aujourd’hui encore, les souffrances sont toujours bel et bien là.

La timidité est un travail que j’essaie de faire, car elle peut être gênante. Mais nous pouvons vivre en étant timide, et se sentir bien quand même.

En ce qui concerne la vie sociale, je n’en ai toujours plus. J’y ai renoncé il y a trop longtemps. Lorsqu’on la refuse, c’est bien souvent qu’on se protège de tout. Des gens, comme de soi. On ne sait plus agir en société réellement, on ne se connait plus.

Pour la vie professionnelle, on sait tous que nous avons besoin de travailler pour vivre. Pour palier à mes angoisses et phobies, j’ai décidé d’utiliser internet pour être indépendante, autonome, et avoir un travail, une vie professionnelle qui s’améliore sans cesse.

L’amour c’est le pire je pense, car sans ça, on ne se voit plus comme une personne à part entière mais comme un objet rejeté et devenu inutile.

 

Vivre sans ce qui fait de nous des êtres humains est loin d’être une partie de plaisir. Bien au contraire, c’est une lutte acharnée quotidienne.

confiance-désarroi-isolement-aide-amitié

Comment retrouver sa confiance en soi

 

Pour continuer avec l’exemple cité au-dessus et lier les deux pour une meilleure observation, je vais vous détailler quelques anecdotes que je vis depuis quelques temps maintenant.

 

La timidité

 

En 2017, mon compagnon de l’époque m’a aidé à me former sur certains sujets, et m’a permis de rencontrer des personnes du même milieu que moi.

Lorsque je l’ai rejoint pour aller à ce rendez-vous professionnel, j’ai failli m’évanouir de peur. Tremblements, nausées, vertiges, uniquement parce que j’allais devoir affronter 3 peurs, dont 1 phobie.

Me retrouver avec un groupe d’inconnus qui savent ce qu’ils font, qui ont confiance en ce qu’ils sont et font, et moi, en face, comme une espèce de petite crevette décomposée qui n’osait rien dire et rien faire, avec cette fichue question « Et toi ? Tu fais quoi dans la vie ? ». J’avais qu’une envie c’était de partir de là, de me cacher dans le sol, de disparaitre comme par magie !

 

Mais grâce à mon compagnon qui m’a tendu la main et qui m’a épaulé et rassuré, j’ai réussi à le faire ce jour-là, mais d’autres jours aussi, sans lui.

Il a réussi à me redonner confiance sur un point important : même si on se méfie des gens, les liens sociaux, professionnels ou pas, sont importants car ils nous permettent de comprendre l’autre, et d’un même coup, se comprendre soi.

J’ai dépassé ma timidité ce jour-là.

Côté professionnel, ça a eu un impact puisque j’acceptais de créer des liens, même fins, avec des potentiels clients.

 

L’amour de quelqu’un et de soi-même

 

En 2018, tout s’est effondré. En un mois j’ai perdu l’amour, puis la santé.

Et là, je remercie mon fils qui, malgré des tas d’idées qui lui passaient par la tête, a un optimisme parfois qui me sidère et que j’admire.

« Tu sais maman, même si papa t’aime plus, moi je t’aime. On bouge les meubles pour se refaire un joli chez nous ? »

Cette fois-là, c’est mon fils, qui à l’époque n’avait même pas 9 ans, qui m’a rassuré. C’est vrai, son père ne m’aimait plus. Et alors ? ça ne signifiait pas que j’étais seule ou que je ne valais rien. Ça signifiait simplement que je ne lui convenais plus.

A ce moment-là, nous avons recréé un univers à nous, un quotidien à nous, une vie à nous. Et nous en sommes sortis plus fort.

 

L’espoir

 

En ce qui concerne le plus lourd, c’est mon passé.

Après avoir échappé à la mort à plusieurs reprises, quelque chose de fabuleux est arrivé. J’allais devenir maman.

Mon fils m’a sauvé bien plus souvent qu’il ne le pense.

 

Tout ça pour vous dire que lorsque l’on perd confiance en soi, on se poser des tas de questions. On se dévalorise sans arrêt. Et on se sent incapable de quoi que ce soit.

Mais si on accepte une main tendue, si on se remet en question, qu’on réfléchit et qu’on prend le temps de travailler sur soi, on peut se redécouvrir et parfois même s’étonner soi-même.

Comment faire confiance à quelqu’un

 

Là, ça rejoint bien entendu le début de cet article ! Et oui ! Je ne vais pas vous écrire, chers Amitics, sans aucun lien sur rien 😀

 

Pour faire confiance à quelqu’un, pour gagner sa confiance, il faut savoir s’ouvrir aux autres.

 

Tout est question de réciprocité.

Si on s’ouvre à une personne, même sur un sujet plutôt basique, un échange aura lieu. Un lien va se créer petit à petit.

Si on renvoie une image positive et rassurante, elle aura spontanément un jugement plutôt positif à notre encontre, et aura donc plus facilement en retour des échanges positifs et une confiance qui pourra s’installer.

 

Pour réussir à faire confiance, il faut se faire confiance aussi.

Car si nous ne savons pas communiquer et observer, si nous ne sommes pas capables d’ouvrir la bouche pour entamer une discussion, on sera maladroit.

Alors certes, la maladresse n’est pas quelque chose de négatif du tout. Mais même si la confiance vient petit à petit, il faut savoir prouver qu’on peut faire confiance.

 

Lorsqu’on observe quelqu’un, on voit en lui des détails importants qui le qualifie sur certains moments. On peut donc s’approcher, comme lorsqu’on se trouve face à un animal sauvage et qu’on ne lui veut aucun mal.

On s’avance petit à petit, on est délicat, clair, fluide, et on s’affronte pour se faire mutuellement confiance.

C’est une valeur importante et inestimable car elle nous permet de sortir de la solitude, de se confier, d’avoir de l’aide parfois, des conseils, des échanges amusants qui vont faire qu’on se sentira tous bien.

 

Nous avons tous besoin de créer ce lien fort avec une personne qu’on estimera, par expérience, au fur et à mesure, qui nous fera avancer ensemble et chacun de son côté vers cette belle lueur qu’est l’espoir, la vie, le lien social, et le renforcement de soi et de l’autre.

confiance-aide-soutien-amitié-lien-confiance-autrui

Quelques clés pour vous aider à vous sentir mieux en vous comme en société

 

Comme l’explique si bien le site psychologie.com, il existe des exercices pour renforcer la confiance en soi et qui nous aideront aussi pour faire confiance.

La confiance, ça se cultive, ça se renforce.

 

Pardonnez-vous

Oui oui c’est bien ça ! Pardonnez-vous, afin de remplacer la culpabilité et la honte par une belle image de vous en profondeur grâce à ces termes, face à vous-même :

  • Désolé
  • Pardon
  • Merci
  • Je t’aime

 

Pratiquez l’autolouange

On l’appelle aussi le kasàlà.

Il permet de s’affirmer, de reconnaitre ses qualités et ses défauts avec humour et bienveillance, de prendre sa place parmi les autres sans aucune soumission, tout en se faisant respecter.

 

Retournez vos croyances

Il s’agit là d’identifier et neutraliser les pensées qui vous font souffrir ou vous affaiblissent.

  • Est-ce vrai ?
  • Etes-vous absolument certain que c’est vrai ?
  • Je n’y arriverais pas. Comment faites-vous ?
  • Qui suis-je sans cette pensée ?

 

Je vous invite fortement à lire ce lien pour avoir les détails et vous aider à vous sentir mieux en vous et avec les autres.

Prenez soin de vous et des autres mes très chers Amitics 😊

Choose your Reaction!
Laisser un Commentaire

Ton adresse email n'est pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.